Ici même (début)

un jour

elle s’est pendue à un fil à linge bleu

 

nos yeux furent griffés

grillés

par un gel très fort

 

tout ce que nous avions vu

su

est tombé en morceaux

 

nous avons assisté à cela

sans rien avoir pu arrêter

 

se forma l’abîme


le soleil continuait

à faire le ciel

ou la pluie selon

sans que cela nous atteigne

 

des jours, des mois, des années

 

puis nous avons bougé

avons fait un grand écart

sur la carte

du nord vers le sud

d’ouest en est

 

nouvelle terre

 

nouveau départ ?

 

est-il possible de se sortir

la tête de l’eau roide

et d’être ailleurs ?


dés arrivé ici même

nous nous mettons dans le paysage

les yeux y sont fortement réclamés

contrairement aux arbres

les yeux courent partout

voient partout de bonnes idées

des envies de ceci

des inclinaisons pour cela

quelques appétits pour ci et ça

 

la tête court toujours derrière

moins prompte et agile

elle s’essouffle

n’a pas le temps de

que déjà les yeux là, ci et ça

 

elle en perd un peu les pédales

ça se superpose, s’emmêle en elle

et tête se met à genoux

autant pour quémander une pause

que pour boire au robinet

 

au moins cela l’éloigne un peu de la fatigue

de la lasse et basse tête

des jours anciens


aujourd’hui

qui sait pour demain ?

nous allons poches retournées

à nos côtés pas le moindre petit chien

dans les mains juste rien

 

allons, nous éloignant

de l’apparence de celui qui fut

 

patientant d’être empli de lait, de pain

de quelques menues choses

écrites au crayon fin

 

une fourmi viendrait sur notre chaussure

que nous aurions peut-être science et patience

de lui apprendre à danser

nous avec


on avance

passe la porte

le portillon

on prend la pente

dans un sens, l’autre

 

on va

tentant de s’éloigner de soi

de se laisser adossé

là-bas contre la souche

 

en attendant

les mots

les mêmes

tournent et tournent

sous le crâne

se fatiguent

tournent moins

moins haut

moins large

 

cela forme finalement

un entonnoir dans le paysage

dans lequel lentement nous nous glissons

 

et puis quoi ?

assis à la table

nous attendons

que lune ou soleil éclaire la main

ou la déserte

Publicités